Publié le :

Smart Food Paris au SIAL 2018 – Retour sur le plus grand salon de l’agroalimentaire mondial

#Évènement #Startup

Le SIAL se tenait à Paris du 21 au 25 octobre dernier. L’innovation était au rendez-vous et a mobilisé les acteurs de l’alimentation lors de grands temps forts et, bien sûr, autour du stand Smart Food Paris !

Nous avons posé nos valises dans le plus grand hall du salon avec quatre startups qui ont présenté leurs innovations : les produits à base de microalgues d’Algama, les boissons au maté de Gallimaté, les repas équilibrés en bouteille de Smeal et les potagers d’intérieur de Prêt-à-Pousser.

Dans le hall 6, l’exposition immersive Welcome 2030 plantait le décor : face à l’augmentation de la pression démographique, l’épuisement de certaines ressources mais également de nouvelles exigences de la part des consommateurs, les acteurs du secteur agroalimentaire sont amenés à repenser les circuits d’approvisionnements actuels et à en renforcer la transparence et la traçabilité. Parallèlement à ces évolutions, les progrès réalisés dans les technologies robotiques, l’exploitation des big data, le packaging ou la valorisation de nouveaux aliments offrent l’opportunité de répondre à ces nouvelles demandes.

Un contexte favorable au développement de startups, mises en avant cette année autour du traditionnel SIAL Innovation, mais également dans de nouveaux espaces comme le Future Food Lab et l’Alter’Native Food Forum. « Les visiteurs commencent par [les] visiter, cela leur permet d’orienter leurs visites par la suite », note Hugo Lercher, associé et responsable commercial d’Algama. Ces espaces ont renforcé la visibilité des entreprises innovantes, notamment à travers des conférences thématiques, à l’image de celle organisée par l’Alter’Native Food Forum consacrée aux légumineuses, protéines végétales, algues et insectes et au cours de laquelle le fondateur d’Algama a présenté la startup.

Le SIAL a également été l’occasion de nouer ou de renforcer des contacts auprès de grands comptes, à l’échelle nationale mais aussi avec des entreprises européennes et mondiales. « C’était un évènement très stimulant pour notre business development » a souligné Antoine Boillet, le co-fondateur de Smeal. En particulier, les startups présentes ont souligné les nombreux contacts qui ont pu être noués avec les entreprises internationales d’import-export.

Cette édition du SIAL a donc été l’occasion de poser les jalons d’un partenariat renforcé entre les grandes entreprises du secteur agroalimentaire et les structures engagées dans l’innovation food. C’est justement l’un des enjeux qui a été soulevé par les auteurs de l’enquête « Foodtech : une opportunité pour l’Europe », dirigée par la Digital Food Lab et présentée en exclusivité au SIAL. Avec une croissance constante du nombre de startups créées depuis 2014, il s’agit d’un écosystème particulièrement dynamique mais qui a encore de larges marges de développement en Europe. Alors que les startups européennes représentent 16% de la foodtech mondiale, l’Europe compte pour 25% du secteur de l’agroalimentaire dans le monde. Pour Matthieu Vincent, Co-fondateur du Digital Food Lab, l’une des manières de renforcer le développement des startups est justement de faire se rencontrer leurs innovations avec les capacités d’accompagnement et les moyens – notamment en termes d’industrialisation de la production - des plus grandes entreprises.

Une perspective dans laquelle Smart Food Paris se reconnaît complètement, puisque nous agissons depuis 2016 pour rapprocher les grandes entreprises du secteur à l’environnement des startups. C’est dans cette optique que sera lancé en décembre un appel à candidature pour constituer la quatrième promotion qui rejoindra les rangs de Smart Food Paris, et qui est élaboré en collaboration étroite avec nos partenaires. Les enjeux de transparence, de traçabilité, de packaging ou d’exploitation de protéines alternatives sont centraux dans la détection des nouvelles innovations, qui pourront faire leurs preuves lors du prochain rendez-vous du SIAL en 2020 ! 

Partager sur :

Lire aussi #Évènement, #Startup

2018 : 517 startups accompagnées qui innovent pour un développement économique durable

propulsé par Incubateurs

Nous l’annoncions il y a tout juste un an : 2018 annonçait le passage d’un cap majeur pour Paris&Co, celui de la 1000ème startup accompagnée ! Et la barre a été largement franchie : ce sont désormais plus de 1100 startups qui sont passées par nos bancs depuis 20 ans. L’équipe de Paris&Co est fière de vous présenter le bilan de notre activité en 2018, qui est aussi l’occasion de souligner l’impact de l’accompagnement réalisé au quotidien par notre équipe de 85 personnes auprès de ces jeunes pousses

Comment optimiser votre référencement SEO ? (partie 2)

Dans notre article précédent : Comment optimiser votre référencement SEO ? (Partie 1), nous avons décrypter les stratégies de contenus à mettre en place pour être reconnu comme source de réponses fiables par Google.

Dans ce deuxième article, nous vous proposons de vous concentrer sur la structuration de vos pages web et de votre site.

Ayez toujours en tête que Google est devenu un moteur de réponses. Vous devez donc chercher à lui simplifier la tâche. Il doit pouvoir trouver facilement et rapidement la réponse à la requête de l’internaute. Ceci est encore plus pertinent pour les sites de e-commerce qui contiennent souvent beaucoup de pages et d’informations. Alors comment structurer votre page ? Comment les relier entre-elles ? Comment créer une belle arborescence ?

Louis Chevant fondateur de SmartKeyword*, intervient régulièrement auprès de startups incubées chez Paris&Co à propos du SEO. Dans ces articles, il vous livre la recette pour créer un site attractif qui génère du chiffre d’affaires grâce au SEO.