Publié le :

Lactips transforme les protéines de lait inutilisé en emballages écologiques

#Startup #Évènement

Lactips

La jeune startup française Lactips refuse de se lamenter sur le lait renversé : elle choisit plutôt de le transformer en granulés thermoplastiques et hydrosolubles. C’est la seule et unique entreprise à se positionner sur ce créneau. Rencontre au Hacking de l'Hôtel de Ville 2019.

 

Pour faire face à la surproduction de lait en Europe, un chercheur de l’Université de Saint-Etienne a découvert une technique pour récupérer les protéines du lait inutilisé et de les transformer en ingénieuses solutions d’emballage biodégradable et hydrosoluble.

 

Lactips n’est pas une startup typique. Elle a été créée en 2014 par des chercheurs académiques de l’Université de Saint-Etienne. Après avoir obtenu des résultats concluants, les chercheurs ont d’abord fait breveter le processus et lancé la phase d’industrialisation, contournant les incubateurs et autres accélérateurs. Aujourd’hui, après deux levées de fonds réussies, la startup emploie 38 salariés et peut se vanter d’une chaîne de production entièrement fonctionnelle avec une clientèle conséquente en Europe centrale.

 

La solution de Lactips est conçue pour remplacer tous types d’emballage en plastique. L’intérêt d’un produit hydrosoluble explique que les premiers clients de la startup soient des acteurs de la détergence et de l’agrochimie. Ceux-ci utilisent encore du plastique à base de pétrole hydrosoluble, mais non biodégradable quand il devient un résidu dans l’eau. Actuellement, Lactips travaille à l’adaptation de cette solution aux produits alimentaires.

Des prix compétitifs par rapport à des matières premières classiques

Lactips est le seul producteur d’emballage hydrosoluble et biodégradable, et propriétaire exclusif des brevets de ce processus. Les protéines de lait sont d’un accès facile car il s’agit du lait impropre à la consommation des producteurs de lait. Les prix sont compétitifs comparés à ceux des emballages biodégradables alternatifs. Ainsi, Lactips jouit d’une position enviable sur le marché, à condition que la société puisse développer de nouvelles activités, ce qu’elle est confiante de réaliser.

 

Par conséquent, Lactips représente une nouvelle étape pour un monde sans plastique, tout en promouvant des produits bio qui sont tout simplement du gaspillage. Qui sait ? peut-être, la prochaine fois que vous verrez votre marque de détergent se vanter de « préserver l’environnement », ce sera parce que la marque utilise des protéines de lait pour que vous fassiez votre lessive sans culpabiliser !

 

Par Yahya Lamrani, étudiante à Centrale Supélec

 

Photo : Paris.fr

Partager sur :

Lire aussi #Startup, #Évènement

Covid-19 : Information importante sur l’activité de Paris&Co

Paris&Co suspend dès aujourd’hui toute activité en présentiel sur ses propres sites ou en extérieur (événements et sessions collectives ajournés, réunions et rendez-vous dématérialisés, etc.), en conséquence des annonces récentes du Gouvernement.

Les équipes Paris&Co restent mobilisées en télétravail, et nous incitons tous les dirigeants des entreprises accompagnées à organiser au mieux leurs propres équipes pour minimiser très rapidement la présence physique dans les espaces d’incubation.

Nous mettons tout en œuvre pour continuer notre mission d’appui au développement des entreprises et plus spécifiquement à celles en difficultés économiques.

Hacking de l’Hôtel de Ville 2020 : une édition sous le signe de la low tech et de la rétro tech

Vendredi 6 mars, tous les acteurs de l’innovation ont répondu présent pour la 6ème édition du Hacking de l’Hôtel de Ville : 4 000 rendez-vous qualifiés lors du plus grand meetup de France, un atelier collaboratif autour des enjeux de recrutement, un fishbowl, 5 tables rondes, 24 démonstrations d’innovations marquantes… Startups, grands groupes, investisseurs, experts et agents de la Ville ont saisi une nouvelle fois l’opportunité de construire ensemble de nouvelles collaborations durables.