Publié le :

Crowdfunding, la recette de la réussite par Les Miraculeux.

#Décryptage #Startup #Bonnes Pratiques

45 minutes après le lancement de sa campagne de crowdfunding, l'équipe des Miraculeux atteint 100% des préventes. Comment est-possible? Réponse maintenant!

Aujourd’hui nous rencontrons David Gueunoun, le fondateur de la startup Les Miraculeux. Nous revenons sur son lancement via une campagne de crowdfunding en octobre 2019. Avec l’atteinte de ses objectifs de préventes en un temps record, nous pouvons dire qu’il mène une campagne presque exemplaire.

Il nous raconte la préparation de cet événement fort dans la vie des Miraculeux et nous livre ses conseils pour réussir une campagne de crowdfunding.

Les Miraculeux en quelques mots, qu’est-ce que c’est ?

Les Miraculeux ce sont des vitamines et compléments alimentaires sous un format innovant de gommes fruitées. L’idée est de permettre aux gens de prendre soin de leur santé tout en prenant du plaisir.

En quoi cette campagne de crowdfunding s’intègre dans le plan de développement des Miraculeux ?

Cette campagne de crowdfunding correspond au lancement de la première gamme de trois produits (énergie, sommeil, beauté). C’est une vraie passerelle entre la phase de R&D, qui a duré 1 an, et la phase de commercialisation.  

Pourquoi avoir choisi de faire une campagne de crowdfunding plutôt qu’avoir recours à un moyen de financement plus classique ?

Plus que financer la production des gummies, la campagne de crowdfunding, et notamment le système de préventes, nous permet de tester l’intérêt des consommateurs pour le produit. Grâce à ce système, les personnes doivent payer à l’avance pour recevoir leur produit. Si la campagne fonctionne bien et que l’objectif est atteint, voire dépassé, cela montrera bien que le produit plait.

C’est bien connu, une campagne de crowdfunding, ça se prépare. Comment tu t’es préparé à ce moment crucial pour le développement des Miraculeux ?

Il faut s’y prendre longtemps à l’avance, nous on avait commencé 3 mois avant le lancement. Une campagne de crowdfunding dure 30 jours, c’est très court. Il faut être prêt le jour J et avoir mobilisé son entourage pour qu’il porte le projet avec toi. Ce sont les meilleurs ambassadeurs. Le bouche à oreille et le travail des ambassadeurs sont deux éléments cruciaux dans la réussite d’une campagne de crowdfunding.

C’est aussi une belle opportunité de voir si le projet réussit à atteindre un cercle plus large que nos amis ou amis d’amis. La première semaine nous avions 80% de contributeurs connus contre 20% non connus et le ratio s’est vite inversé.

On dit souvent qu’une campagne de crowdfunding est réussie quand les contreparties sont bien établies. Qu’en penses-tu ?

Dans notre cas c’est un peu différent car nous sommes sur un système de préventes. Les personnes payent pour un produit qu’ils vont recevoir une fois la production faite. Pour rendre la campagne un plus attractive, on a mis en place des remises de lancement pour remercier les personnes qui nous soutiennent et nous font confiance.

Pour ce qui est des contreparties, je n’ai pas forcément de conseil à donner sur le sujet mais les personnes des plateformes de crowdfunding en charge du projet aident à établir ces contreparties.

Si tu avais 3 conseils à donner pour réussir sa campagne de crowdfunding, ce serait quoi ?

  • S’y prendre suffisamment à l’avance
  • S’appuyer sur son entourage et ne pas avoir peur de relancer les gens. La plupart des personnes sont contentes d’aider et d’apporter leur pierre à l’édifice.
  • Etre impliqué à 100% en tant que fondateur. Il faut qu’il incarne le projet

 

Quels sont les points de vigilance ?

Une fois la campagne en ligne, il ne faut pas croire que le travail est fini. Comme on dit « ce n’est pas parce qu’on a une belle boutique que les clients vont y rentrer ». Il y’a un énorme travail à fournir pour générer du trafic sur sa campagne. Il faut par tous les moyens, et même si tu as pu faire la plus belle campagne, garder ta campagne visible. 

Comment fais-tu pour gérer ta campagne et le reste de ton activité ?

Cela dépend à quel point la campagne de crowdfunding est stratégique pour la startup. Si c’est la rampe de lancement de ton business, tu dois y mettre toute ton énergie et faire en sorte qu’elle soit la plus diffusée possible. Si c’est juste un projet annexe, il y a surement une autre manière de gérer la campagne.

Pour nous elle s’intègre pleinement dans notre plan stratégique puisqu’il s’agit du lancement de notre nouvelle gamme de produits. On a fait le choix d’y consacrer tout notre temps et notre énergie.  C’est un vrai catalyseur. Après c’est certain que ça demande un vrai effort et de rester motivé, surtout quand il s’agit d’un lancement d’un mois comme c’est le cas pour nous. Il faut réussir à garder le rythme.

Si tu devais dire une dernière chose à une personne qui souhaite lancer sa campagne de crowdfunding, ce serait quoi ?

Il faut être le plus visible possible, avoir le maximum de relais. C’est une période où il faut être omniprésent. Cela va déprendre bien évidemment des moyens dont tu disposes mais il faut les mobiliser et occuper le terrain quoi qu’il arrive.

De nous jours, il y a des plus en plus de campagnes de crowdfunding. Pour se démarquer, ta campagne doit être aboutie, donner envie aux futurs clients.

Enfin, as-tu un exemple de campagne de crowdfunding réussie à tes yeux ?

Je dirais Umaï lancé début 2019. C’est une startup qui commerciale des shampoings solides. Je trouve que c’est un super produit, un engagement sincère et une équipe mobilisée. Tout ce qu’il faut pour que ce soit un succès.  

 

Partager sur :

Lire aussi #Décryptage, #Startup, #Bonnes Pratiques