Publié le :

Retour sur le déplacement de Smart Food Paris en terre inconnue

#Veille #Décryptage #International

Retour sur le colloque "Villes et Destinations Touristiques Intelligentes" au Brésil où Clément Chevrette, le responsable de Smart Food Paris, intervenait.

Suite à l’aimable invitation de Belotur (Office de Tourisme de Belo Horizonte), Clément Chevrette, le responsable de la plateforme est intervenu au colloque « Villes et Destinations Touristiques Intelligentes » organisé chaque année dans la capitale de l’État du Minas Gerais au Brésil. Ce séminaire avait lieu les 19 et 20 septembre 2019.

Il revient sur cet épisode qui constitue un temps fort de la reconnaissance internationale des actions de Smart Food Paris.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consistait le colloque ? 

Ce séminaire était l’occasion d’échanger sur les initiatives publiques et privées qui tendent à promouvoir un territoire sur le plan touristique. L’état du Minas Gerais (3ème Etat du pays en nombre d’habitants), au-delà de son héritage historique empreint de ruée vers l’or et de métaux précieux en tout genre, est également réputé internationalement et nationalement pour sa gastronomie*.

L’innovation étant un levier d’attractivité reconnu, mon intervention lors de ce colloque a été l’occasion de partager une expérience réussie de mise en valeur d’un secteur qui porte une part importante de l’identité culturelle d’un territoire. J’espère que cela a permis d’inspirer certains acteurs locaux et pourquoi pas de stimuler des initiatives locales sur le sujet de l’innovation dans la gastronomie ! Concrètement, je suis intervenu sur une table ronde avec un entrepreneur brésiliens (locaux et du Sud du Brésil), un autre péruvien (https://peruvianexperience.com/en/) et un critique gastronomique reconnu au niveau national. Ce fut l’occasion de partager nos expériences et nos visions sur ce que peut être l’innovation alimentaire au Brésil mais également dans le monde.

Quels sont les apports pour Smart Food Paris ?

Évidemment, les objectifs d’un tel voyage sont multiples et variés. Le premier d’entre eux est de faire connaître la plateforme dans des contextes économiques et culturels en lien avec le secteur alimentaire. Le Minas Gerais en général et Belo Horizonte en particulier rentrent pleinement dans ce cadre. En effet, on y trouve une gastronomie très riche et une implantation majeure de l’industrie agroalimentaire brésilienne, poids lourd au niveau mondial dans ce secteur. De manière plus concrète, Belo Horizonte est spécifiquement connu en Amérique du Sud pour le nombre et la qualité de ses bars et restaurants.

Ce déplacement renforce le rayonnement international de la plateforme, des startups qui y sont accompagnées et des partenaires qui nous suivent dans cette aventure depuis le début. Pourquoi se priver de parler des quelques-unes des 70 startups accompagnées par la plateforme depuis sa création en 2016 ? Et dont le taux de succès est très important avec 90 % des entreprises toujours actives commercialement. Une preuve sine qua non de la pérennité du modèle imaginé ! Pourquoi pas accueillir dans les prochains mois des startups brésiliennes qui souhaitent se développer en Europe sur ce créneau?

Quelles sont les tendances en termes d’innovation alimentaire que vous avez pu identifier sur le territoire brésilien ?

Les initiatives sont nombreuses et l’entreprenariat est culturellement très fort au Brésil. Selon une étude qui m’a été relayée, 38 % des Brésiliens actifs seraient détenteurs ou associés à un business ! Il est donc logique que l’écosystème startups au Brésil soit foisonnant. Les startups implantées localement sont très concentrées dans les deux plus grandes villes du pays. Il n’existe pas d’accompagnement sectoriel spécifique quand on lance son entreprise. Les 332 startups recensées au niveau national par un VC local sont classées dans pas moins de 16 catégories différentes ! Autant dire qu’il reste un gros travail de structuration sur le sujet et l’innovation repose aujourd’hui encore beaucoup sur les départements R&D des grandes entreprises.

A suivre donc. Peut-être que la venue de Smart Food Paris au Brésil aura donné des idées aux autorités locales !

Un grand merci à nos amis brésiliens pour cette invitation hors des sentiers battus.

 

* Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Mariana Oliveira Gontijo, fondatrice du concept de restaurant Armazém Roça Grande qui met à l’honneur la gastronomie locale

Partager sur :

Lire aussi #Veille, #Décryptage, #International