Publié le :

Extracadabra lève 1,2 million d’euros pour développer son offre et s'étendre

#Startup

L'application de recrutement à destination des professionnels de l’hôtellerie-restauration Extracadabra, annonce une levée de fonds de 1,2 million d’euros auprès de Bpifrance, via son fonds France Investissement Tourisme, et de SIDE Capital pour étoffer sa couverture géographique et développer son offre.

Créé en octobre 2015 par Frédéric Nardon, Rémi Boisson et Vivien de Saint-Pern, Extracadabra boucle son second tour de table en levant 1,2 million d’euros auprès de Bpifrance, via son fonds France Investissement Tourisme, et SIDE Capital. Extracadabra facilite la mise en relation des hôtels et restaurants avec des professionnels qualifiés, répondant ainsi à l’une des principales problématiques du secteur, qui connait un taux de renouvellement des effectifs important, un fort absentéisme et un grand besoin de flexibilité.  

Plus de 3 000 établissements de l’hôtellerie et restauration (Groupe Perchoir, La Dame de Pic du chef Anne Sophie Pic, les Brasseries Flo, McDonalds…) font déjà appel à Extracadabra, qui fait par ailleurs partie de la première promo de Smart Food Paris. Son application mobile et son algorithme facilitent la recherche dans la plus grande base de professionnels comptant plus de 30 000 candidats qualifiés (barmans, chefs de rang, cuisiniers, réceptionnistes,…) et dont l’expérience est vérifiée. Initialement spécialisée dans la mise en relation avec des extras, la startup propose désormais de traiter les recherches de CDI. Mais aussi d’assurer toute la gestion administrative des recrutements, un véritable atout tant pour les établissements que pour les candidats, qui peuvent postuler en un clic grâce à leur CV Extracadabra.

Cette deuxième levée de fonds permettra à Extracadabra d’accélérer son développement. Ayant l’ambition de devenir le leader du marché du recrutement pour  l’hôtellerie-restauration, la gamme sera complétée en 2018 avec une offre d’intérim. La startup, fortement implantée à Paris, vise également un déploiement dans d’autres villes françaises, à commencer par Nice en février, ainsi qu’en Europe. Enfin, elle prévoit d’améliorer encore son application et son algorithme pour rendre la mise en relation toujours plus fluide et qualitative.

Lire aussi

Ces start-up qui réinventent le monde du travail

Source : Communiqué de presse Bpifrance

Partager sur :

Lire aussi #Startup

Que mettre dans le pacte d'associés ? Les 5 clauses phares

propulsé par Incubateurs

L’un des contrats les plus importants dans la vie de votre entreprise est le Pacte d’Associés. Vous en avez mis un premier en place (ou pas) lors de la création de l’entreprise entre fondateurs, puis d’autres pactes seront nécessaires lorsque des investisseurs entreront dans votre capital.

Étonnement, ce document n’est pas obligatoire (contrairement aux statuts), bien que les désaccords entre associés soient l’une des premières causes d’échec pour une startup !  De fait, il vous est fortement recommandé d’en mettre un en place. Mais quelles clauses devriez-vous intégrer à votre pacte d’associés?

Serge Rosenzweig, avocat spécialiste des startups aux barreaux de Paris et de New York, intervient régulièrement auprès des startups de Paris&Co pour répondre à leurs questions sur les erreurs juridiques à éviter. Voici les 5 clauses, souvent méconnues mais pourtant utiles, qui pourront vous sortir de situations complexes.